Précédent
Index du Forum Forums Thyroïde Opération RECITS D'OPERATION
Sujet: [url=#t875] 

RECITS D'OPERATION

[/url].
dans le forum: 
Page 64 sur 64
Aller à la page Précédent  1, 2, 3 ... 62, 63, 64
Poster un nouveau sujet: 
 

Répondre au sujet RECITS D'OPERATION Cette fonction est uniquement disponible pour les utilisateurs Surveiller les réponses de ce sujet Cette fonction est uniquement disponible pour les utilisateurs
Auteur Message
Sonia76hors ligne
Inscrit le: 04.08.17
Messages: 5
Thyroidite de hashimoto
Le havre
féminin
Message:

Message

 (p470876)
Posté le: 06. Nov 2017, 16:22
Répondre en citant

Bonjour Gallica, ravie de voir que tout va bien et que tu as bien vécu ton opération. La mienne est programmée pour le 9 novembre et j'avoue que j'appréhende énormément. Ton témoignage comme celui des autres opérés me rassure un peu... Mais comme je suis une grande angoissée je ne suis même pas encore sûre que je vais arriver à me rendre à l'hôpital. Je lutte avec moi-même pour ne pas annuler...
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Ecrire un message dans le livre d'or Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: Sonia76
Sylviane91hors ligne
Inscrit le: 04.09.17
Messages: 2009
Ablation thyroïde ca...
féminin
Message:

Message

 (p481949)
Posté le: 23. Jan 2018, 18:18
Répondre en citant

En ce qui me concerne l'opération s'est bien passé (c'est l'après qui est moins facile, je veux dire deux ou trois mois plus tard).

Etonnamment au réveil, je n'avais pas mal (peut-être bourrée de médicaments, me souviens pas de ce côté là car c'était, il y a plus de 9 ans, j'avais 42-43 ans, c'est même presque le mois anniversaire ). Je pétais le feu même ! D'ailleurs je me demande si ce n'est pas "le chant du cygne" de la thyroïde qui , sentant une agression (elle est retirée) doit envoyer (peut-être) ses dernières salves de T3/T4 en grande quantité au moment où elle est retirée (pas expliqué scientifiquement, mais vous voyez ce que je veux dire).
Toujours est-il que les membres de ma famille, qui sont venus me voir à ce moment là, m'ont dit que "j'avais bonne mine" et j'ai demandé un miroir, c'est vrai, j'avais les joues bien roses et le regard clair.

Donc en pleine forme...par contre le truc c'est qu'on m'avait mis dans une salle de réveil d'où j'avais interdiction de bouger pour 24h...et quand j'ai demandé un livre, personne (du personnel hospitalier) n'a bien voulu aller me le chercher dans ma chambre, me disant aussi que cela n'aurait pas convenu "aux normes d'hygiène"...du coup, j'ai trouvé le temps loooong, très loooong dans cette salle de réveil, vu que je n'étais pas fatiguée du tout et réveillée depuis belle lurette... 24h à m'ennuyer quoi.

Je n'ai en plus pas pu y dormir car j'avais une voisine de lit dans cette salle de réveil, une très vieille dame qui venait de se faire opérer et qui, elle, avait bien plus de difficultés à se remettre de l'opération et qui, dans une forme de délire post-opératoire je pense, parlais toute seule à des personnes invisibles...

Mais sinon, non, j'étais à ce moment là dans une forme éclatante. D'ailleurs j'ai passé le reste de mon séjour à l'hôpital à me balader, harnachée à la potence sur roulettes contenant différentes formules liquides et rattachées à mon cou, justement parce que je m'ennuyais sec ! Et j'ai passé plus de temps à la cafétéria en pyjama que dans ma chambre - la potence médicamenteuse sur roulettes me suivant partout- (au moins, y'avait de la vie , là, je lisais le journal, je prenais un jus d'orange ou un café, je voyais plein de gens).

Vu de l'extérieur, par contre, c'est impressionnant, on a plusieurs trucs, des genres de tuyaux, qui sont rattachés à notre gorge, au réveil.

Mais ne pas oublier que, durant cette période, on a "la tête dans le guidon", je trouve que c'est plus après qu'il y a le contre-coup, moralement bien sûr, mais aussi physiquement parce qu'on commence à ce moment là à se brancher sur un système chimique et non plus naturel.

Le chirurgien était très talentueux en couture (technique de micro chirurgie) + j'ai peut-être aussi un organisme qui a bien réagi : pas de trace de cicatrice chez moi (j'ai aussi conscieusement mis de la crème tous les jours).

Je suis allé retravailler un mois après.


Ps : je dois avoir sûrement une histoire avec les vieilles dames qui viennent de se faire opérer car, pour une autre opération, je me suis retrouvé dans la même chambre qu'une vieille dame , qui elle aussi sortait d'une opération (pas la même opération) et qui, elle aussi délirait : elle avait 7 ans mentalement, à ce moment là et sautait dans son lit, s'imaginant qu'elle sautait à la corde. Je n'avais qu'une trouille, c'est qu'elle se casse la figure, aussi je sonnais pour prévenir le personnel hospitalier de ce qui se passait mais ils étaient sur-occupés, donc j'ai dû me relever ('alors que moi-même je venais de me faire opérer) plusieurs fois pour la recoucher.
Honnêtement, je pense que l'hôpital, c'est le dernier endroit où on peut se reposer, sont beaucoup trop sur-occupés maintenant. Mieux vaut être chez soi en post-opératoire dès qu'on le peut, je pense.

rePS : La prochaine fois, j'vous raconte mes accouchements. Naaaan, j'plaisante Wink
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Ecrire un message dans le livre d'or Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: Sylviane91
P_Dbrhors ligne
Inscrit le: 24.01.18
Messages: 2
Loboisthmectomie gauche
Angers
féminin
20+
Message:

MessageLobectomie

 (p483322)
Posté le: 03. Fév 2018, 15:51
Répondre en citant

Parce que ce forum a apporté beaucoup de réponses à mes questions depuis quelques mois, je me lance dans le récit de mon opération qui s'est déroulée le 29 janvier dernier.
Je suis rentrée le matin pour 7h30 à la Clinique Saint Joseph de Trélazé pour une opération en ambulatoire. Mon conjoint m'accompagnait. Nous avons a peine le temps de faire les différentes démarches à l'accueil et d'être conduit dans la chambre que déjà le brancardier arrive pour me chercher. Je suis opérée la première ce jour-là. Petit stress de ma part, l'infirmière est encore dans la chambre et vient tout juste de m'apporter ma super tenue pour le bloc (blouse, chaussons, charlotte et culotte en papier). Le brancardier me dit de ne pas m'angoisser qu'il repasse dans 5 minutes. Je me dépêche d'enfiler ma tenue et m'installe sur le lit. Le brancardier revient, à peine le temps de dire au revoir à mon chéri et hop c'est parti.
On me fait patienter plusieurs minutes dans un sas le temps que l'on termine de préparer le bloc opératoire. On me fait ensuite entrer dans le bloc. Ma chirurgienne vient me saluer et me demande si tout va bien ce à quoi j'acquiesce malgré que je me sente légèrement tendue. On me place plusieurs électrodes sur la poitrine. L'anesthésiste me pose un cathéter et me place un masque sur la bouche et le nez. Il me prévient qu'il injecte le produit anesthésiant dans la voie veineuse. Je me rappelle que cela me fait un peu mal à ce moment-là puis plus rien.
Je me réveille en salle de réveil et n'y voit pas grand chose (je suis myope et n'ait pas me lunettes). Un infirmier vient me demander si tout va bien et si j'ai mal. Je lui répond que ça me tire un peu mais que ça va. Il me redonne un peu de morphine. Je somnole pendant ce que je pense quelques minutes. On finit par me dire qu'on va me faire remonter dans ma chambre.
J'arrive dans ma chambre, accueillit par mon conjoint et mes parents contents de me voir. Il est midi. Je suis un peu plus réveillée et n'ai pas spécialement de douleurs dans la gorge mais plutôt à l'extérieur au niveau de ma cicatrice qui tire. Des difficultés à déglutir et une impression que quelque chose obstrue ma gorge mais sinon c'est supportable. La chirurgienne passe me voir aux alentours de 14h et me demande comment je vais, je lui réponds que ça peut aller. Elle me dit soulagée de m'entendre parler à peu près bien. je suis surprise et lui demande pourquoi. Elle me répond qu'elle a malheureusement un peu touché au nerf récurrent car cela saignait beaucoup et elle ne voyait pas bien. Elle me prévient que je risque de perdre un peu la voix dans les prochains jours mais qu'il ne faut pas que je m'inquiète car cela va revenir, il faut juste laisser le temps au nerf de cicatriser. Elle me dit ensuite qu'elle repassera me voir en fin de journée pour valider ma sortie.
Toutes les deux heures, une infirmière vient prendre ma tension, ma température ainsi que mon rythme cardiaque. Dans l'après-midi, on m'apporte une petite collation avec du pain beurre, du thé et un verre de jus d'orange. Je mange un peu mais ai du mal à avaler le pain qui est un peu dure. Ma mère va me chercher une petite brioche à la cafétéria de la clinique et me la ramène, cela passe mieux. Je me lève plusieurs fois pour aller aux toilettes mais ne me sens pas très stable sur mes jambes. J'ai très chaud à tel point qu'on finit par couper le chauffage dans la chambre car je n'en peux plus. A peu près une heure après avoir manger je me sens mal et vais vomir le peu que j'avais manger. Je me sens mal et fébrile.
Vers 18h30 la chirurgienne repasse et me dit que comme je n'ai pas garder ce que j'ai mangé (sans doute du à l'anesthésie selon elle), elle préfère me garder une nuit en observation au cas ou. Je suis déçue mais en même temps je ne me sentais pas spécialement la force de faire le trajet pour rentrer chez moi.
Je sors le lendemain matin à 10h30, plus en forme malgré une petite nuit de 5h car je ne dors jamais très bien lorsque je ne suis pas chez moi.
Voilà, en espérant que cela puisse rassurer les futurs opérés, en dehors de ma mauvaise réaction à l'anesthésie, la douleur est largement supportable. Il faut juste bien se reposer et ne pas vouloir trop en faire après. Aujourd'hui, à J+5, je me sens bien, je peux tourner la tête à droite et à gauche malgré quelques douleurs aux cervicales encore un peu présentes.
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Ecrire un message dans le livre d'or Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: P_Dbr Lobectomie
Leananen ligne
Inscrit le: 08.01.18
Messages: 9
Plusieurs nodules
Colmar
féminin
Message:

Message

 (p484167)
Posté le: 10. Fév 2018, 11:20
Répondre en citant

Bonjour, mon tour est donc passé. J'ai été opéré le 8 février par le Pr Kennel chef du service ORL à Colmar. Convoquée à 09h30 decendue au bloc 1h après. Tout le monde à été très sympathique, toujours un petit mot rassurant. Chacun vient se présenter, l'infirmière anesthésiste, l'anésthésiste qui m'avait eu en consultation, le chirurgien tous ont un mot gentil. L'opération s'est déroulée comme prévue, une lobo-isthmectomie le second lobe sain de tous micro-nodules. Un réveil un peu douloureux dû à la position durant l'opération et mes épaules et cervicales fragiles. La prise en charge de la douleur a été au top, une infirmière devant mon envie d'attendre de voir si la douleur passait d'elle même n'a pas hésiter à me dire que ça pouvait vraiment tout changer un peu d'analgésique qu'il ne fallait pas se poser de question. J'ai fini par suivre ce conseil avisé. Le plus long c'est toute cette attente dans les deux salles de réveil, entre-coupé de phases de sommeil chimique.
J'ai eu du mal à me remettre de l'anesthésie, des nausées mais j'ai pu un peu manger le soir même à 19h30 de retour dans ma chambre. La nuit a été longue aussi avec un sommeil en dents de scie et le passage de l'infirmière toutes les 3 heures pour la perf de paracétamol.
8h30 passage de l'interne, au vu du drain je dois pouvoir sortir, chose confirmée par le chirurgien qui est venu me voir une heure après.
Retrait du drain, pas agréable mais ça va, les douleurs aussi il faut juste s'habituer au fait que ça tire sur l'avant. A moi de gérer ma douleur avec du doliprane et du tramadol à la maison.
Hier j'étais encore bien dans le gaz, aujourd'hui moins et le plaisir d'avoir fait une bonne nuit.
Rendez-vous dans 10 jours pour enlever les strips, avoir sûrement les résultats anapath (bénins selon les premiers éléments lors de l'opération) et voir si un traitement sera mis en place, une prise de sang hier matin mais je n'ai pas su pourquoi elle a été faite.
Un grand merci à ce forum, car bien informée j'ai un peu moins stressée je savais à quoi m'attendre, au service hospitalier et le personnel vraiment au petit soin pour nous.
J'espère que ce petit recit rassurera d'autre personne sur le point d'être opérée. Bon courage à vous.
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Ecrire un message dans le livre d'or Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: Leanan
Aller à la page Précédent  1, 2, 3 ... 62, 63, 64
Page 64 sur 64
Aller à la page Précédent  1, 2, 3 ... 62, 63, 64
imprimer le sujet: RECITS D'OPERATION
Sujet: 

RECITS D'OPERATION

dans le forum: 

Répondre au sujet RECITS D'OPERATION Cette fonction est uniquement disponible pour les utilisateurs Surveiller les réponses de ce sujet Cette fonction est uniquement disponible pour les utilisateurs
Poster un nouveau sujet: 
 
You cannot post calendar events in this forum
Précédent   Revenir en haut  
Index du Forum Forums Thyroïde Opération RECITS D'OPERATION


'Vivre sans thyroïde' | Home | Plan du site | Contact

Actualiser la barre de navigation     Effacer les cookies déposés par ce forum   |  Passer à la version mobile (beta)


        Designed and powered by  free-Si.de  and  all-Si.de         based  on          Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group     Traduction par : phpBB-fr.com