Précédent
Index du Forum Autres forums Forum 'Causerie' le poète Villon et l'affaire du LNF
Sujet: [url=t55359] 

le poète Villon et l'affaire du LNF

[/url].
dans le forum: 
Page 1 sur 1
Poster un nouveau sujet: 
 

Répondre au sujet le poète Villon et l'affaire du LNF Cette fonction est uniquement disponible pour les utilisateurs Surveiller les réponses de ce sujet Cette fonction est uniquement disponible pour les utilisateurs
Auteur Message
bobettehors ligne
Inscrit le: 22.03.09
Messages: 3234
Hypothyroïdie auto i...
France - Lorraine sud-est
féminin
60+
Message:

Messagele poète Villon et l'affaire du LNF

 (p474247)
Posté le: 26. Nov 2017, 20:09
Merci. Ce message m'a été utile ! ont dit : Sylviane91, Conciliabule, wynnie
Répondre en citant

Un sage disait quelque chose comme "il n'est pas important d'avoir raison" et aussi "l'important c'est la paix".

Je partage ce point de vue.

En ce qui concerne le récent texte de Jean Yves Nau Lien à l'intérieur du forumMessage
dont nous avons débattu, décortiqué le sens...je suis décidément la seule à avoir trouvé quelque vertu à ce texte.

Qu'il soit clair que je ne souhaite nullement avoir raison ou pas...et je me rends volontiers à l'avis de la majorité, qui, paraît-il, s'impose à la minorité...même si je déteste ne pas comprendre un texte, ou avoir le sentiment de ne pas comprendre comment les autres comprennent etc etc etc

En toute honnêteté, je n'ai pas envie d'avoir raison sur ce texte, ou pas raison...
Je m'en fiche...et ce n'est pas mon propos du jour.

Seulement voilà, à propos de paix, je ressens parfois dans certains messages trop de haine, compréhensible dans la souffrance, mais qui est destructrice et parfois sans pitié, créant d'autres injustices (par exemple envers ceux qui sont mieux avec le LNF qu'avec l'ancien, pour rester dans l'affaire qui nous préoccupe).

J'aimerais tant lire de la saine indignation, celle qui fait avancer, argumenter, batailler avec les meilleurs et les plus réfléchis des coups.

La vie est dure, le manque d'écoute de beaucoup parmi le monde médical et parmi ceux qui ne sont pas touchés par la maladie, dont ces officiels auxquels pourtant notre sort est confié, rend les choses encore plus difficiles.

Je viens ici, comme d'autres, avec ma fragilité, cette sorte de solitude de la maladie qui nous oblige à nous adresser à notre confrérie de malades, pour de l'aide et du soutien, de la compréhension, de la compassion et quelques applications de baume sur les blessures...

J'en ai lu des messages de détresse ici ces derniers temps, j'en ai ressenti de la compassion, et j'ai rarement cru pouvoir trouver des mots de baume, alors je n'y ai pas répondu, et si je l'ai fait, j'ai sans doute été maladroite, je n'ai pas su cajoler ne serait-ce qu'un peu, et je me sens bien nulle parfois devant les douleurs.

Mais je vous lis, beaucoup d'entre vous...pas tous sans doute, et je ne suis pas sûre d'avoir toujours seulement compris la moitié de votre misère.

C'est clair, c'est de "je" que je parle aujourd'hui, je m'auto-apitoie, comme l'ivrogne au coin du bar qui parle peut-être de la misère du monde sur laquelle il a les opinions le plus intelligentes, les solutions les meilleures du monde, mais au fond, c'est sa misère intérieure qu'il étale sans doute.

Et je m'adresse aux autres "je", aux autres piliers de bar qui sont les seuls, au fond, à ressentir la même chose, tout en n'entendant que leur propre voix.

Tiens, je ne sais trop pourquoi, je pense à François Villon...il savait se reconnaître pour ce qu'il était, un criminel endurci, selon les critères de son époque, et ne refusait pas ce jugement mais voulait partager son humanité... en quelque sorte et demandait circonstances atténuantes.

L'Épitaphe de Villon ou " Ballade des pendus "

Frères humains, qui après nous vivez,
N'ayez les coeurs contre nous endurcis,
Car, si pitié de nous pauvres avez,
Dieu en aura plus tôt de vous mercis.
Vous nous voyez ci attachés, cinq, six :
Quant à la chair, que trop avons nourrie,
Elle est piéça dévorée et pourrie,
Et nous, les os, devenons cendre et poudre.
De notre mal personne ne s'en rie ;
Mais priez Dieu que tous nous veuille absoudre !

Se frères vous clamons, pas n'en devez
Avoir dédain, quoique fûmes occis
Par justice. Toutefois, vous savez
Que tous hommes n'ont pas bon sens rassis.
Excusez-nous, puisque sommes transis,
Envers le fils de la Vierge Marie,
Que sa grâce ne soit pour nous tarie,
Nous préservant de l'infernale foudre.
Nous sommes morts, âme ne nous harie,
Mais priez Dieu que tous nous veuille absoudre !

La pluie nous a débués et lavés,
Et le soleil desséchés et noircis.
Pies, corbeaux nous ont les yeux cavés,
Et arraché la barbe et les sourcils.
Jamais nul temps nous ne sommes assis
Puis çà, puis là, comme le vent varie,
A son plaisir sans cesser nous charrie,
Plus becquetés d'oiseaux que dés à coudre.
Ne soyez donc de notre confrérie ;
Mais priez Dieu que tous nous veuille absoudre !

Prince Jésus, qui sur tous a maistrie,
Garde qu'Enfer n'ait de nous seigneurie :
A lui n'ayons que faire ne que soudre.
Hommes, ici n'a point de moquerie ;
Mais priez Dieu que tous nous veuille absoudre !

http://poesie.webnet.fr/lesgrandscl.....u_ballade_des_pendus.htmlLien qui quitte ce forum et ouvre une nouvelle fenêtre

Ce poème, je me l'applique, je l'applique aux autres, ceux qui ne nous comprennent pas et qui sont tout aussi bêtement humains que nous, avec nos regrets des injustices par nous commises, nos faiblesses et nos veuleries parfois.

En un certain sens, ce sont mes propres incohérences... que je regrette, que je combats parfois (pas toujours car au fond je m'aime trop pour me donner des coups)... qui me permettent de m'indigner contre les leurs, eux qui ne semblent pas regretter leurs injustices, ni même en avoir conscience...
Et tenter de les combattre, car je ne comprends que trop bien mes propres lâchetés que je retrouve chez eux...

Ils ne me sont en rien supérieurs, où alors ils en ont l'illusion, et j'ai surtout envie de voir dans leurs yeux qu'ils ont compris leurs propres indignités, mais ça...je n'y crois pas trop, il leur faudrait de la grandeur.

Alors au moins j'espère que certains sauront combattre assez finement pour moi, pour qu'au moins nous retrouvions notre dignité d'humain et de malade, bafouée par ce fatras de l'affaire du LNF et les campagnes peu objectives menées par certains pour couvrir je ne sais quelle incohérence ou erreur de jugement ou pire.
Et j'espère juste apporter de petites briques au travail que d'autres tentent de finaliser dans notre intérêt à tous.

Bon ok, c'est ma crise cafardeuse du jour, mes propos d'ivrogne symbolique, devant un comptoir virtuel...il fallait bien que je l'exprime, j'avais ma journée retour sur moi-même et mon passé, j'espère que vous me pardonnerez, donnez-moi votre bras, je titube trop, compagnons, allons prendre l'air.

Embarassed Freunde Blume Keine Ahnung
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: bobette le poète Villon et l'affaire du LNF
cleliehors ligne
Inscrit le: 25.09.17
Messages: 130
Basdow/ Thyroidectom...
Centre
féminin
Message:

Message

 (p474372)
Posté le: 28. Nov 2017, 00:03
Répondre en citant

Bobette,
Tu es très belle.
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: clelie
bobettehors ligne
Inscrit le: 22.03.09
Messages: 3234
Hypothyroïdie auto i...
France - Lorraine sud-est
féminin
60+
Message:

Message

 (p474398)
Posté le: 28. Nov 2017, 07:51
Merci. Ce message m'a été utile ! dit : Conciliabule
Répondre en citant

Embarassed
Ce qui est beau, c'est le trésor de culture que les profs dévoués de ma jeunesse ont essayé d'enfoncer dans ma tête de pioche et que je n'ai pas su apprécier alors, et n'en ai retenu que quelques bribes.

Quel regret de ne pouvoir leur dire cela, combien ils ont été importants et combien je regrette !
Idem pour toutes les sagesses que d'autres dans mon entourage ont tenté de me communiquer, et dont je n'ai pas su retenir grand chose ...
Toute cette nourriture de la pensée et de l'âme que je n'ai pas su apprécier et que j'ai souvent rejetée.

Comme les Vieux (je dis ce terme avec le respect à l'africaine), en ce moment je fouille dans ma mémoire et j'y retrouve quelques petites choses, j'en trouverai encore, j'espère.
Mieux vaut tard que jamais, je suppose.

Je vais tenter de passer un tout petit peu le témoin, à mes petits enfants d'abord...
J'espère qu'ils sont moins tête de pioche que moi, et que je saurai leur montrer la patience que d'autres ont eue avec moi.

Quand je disais que j'ai ma crise retour sur le passé au comptoir du bar ! Laughing
J'ai mes larmoiements d'ivrogne en ce moment, effet secondaire du LNF peut-être Shocked
Il faut décidément que j'aille encore me refaire un pds TSH T4 T3.
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: bobette
Conciliabule
Avatar

Message:

MessageSpéciale DEDICACE !

 (p474401)
Posté le: 28. Nov 2017, 08:32
Répondre en citant

Bonjour Bobette,

Hier, en toute fin de soirée, j'ai lu ton mp qui m'a beaucoup touchée. Une fois de plus, il m'a interpellée comme c'est souvent le cas. Ce matin, je prends connaissance du second...

Je ne lis pas tout ce que tu postes, mais lorsque c'est le cas, tes mp ne me laissent JAMAIS indifférente. Alors, comme dirait Louna*ka, je te claque une étoile à défaut de rebondir dessus. J'apprécie tes écrits à travers lesquels tu véhicules TES réflexions, TES idées... Il en ressort de la SAGESSE, du BON SENS qui te caractérisent si bien semble t-il. Cela donne à réfléchir, en tous les cas en ce qui me concerne. Là où TOI tu prends du recul, tu analyses, fouilles etc... MOI, je réagis au quart de tour, fonçant tête baissée. Confused Alors j'ai envie de te dire "Ne te pose pas plus de question quant à ta façon "d'ETRE" si je puis dire. Euh sauf si les hormones thyroïdiennes y sont pour quelque chose pour le coup Confused Wink. Reste tel que tu es et continue à poster comme tu sais si bien le faire.

Je te le dis avec mes mots qui n'ont pas la profondeur des tiens mais qui n'en sont pas moins sincères.

Pour toi Bobette Arrow BEATLES "LET IT BE" https://m.youtube.com/watch?v=ih-8K1a_SsALien qui quitte ce forum et ouvre une nouvelle fenêtre

Traduction des paroles Arrow https://www.lacoccinelle.net/242857.htmlLien qui quitte ce forum et ouvre une nouvelle fenêtre

En espérant que tu apprécieras.

C. Kleeblatt

_________________
"Quand la vérité n"est pas libre, la liberté n"est pas vraie" Exclamation

Jacques PREVERT
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Ecrire un message dans le livre d'or Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: Conciliabule Spéciale DEDICACE !

Page 1 sur 1
imprimer le sujet: le poète Villon et l'affaire du LNF
Sujet: 

le poète Villon et l'affaire du LNF

dans le forum: 

Répondre au sujet le poète Villon et l'affaire du LNF Cette fonction est uniquement disponible pour les utilisateurs Surveiller les réponses de ce sujet Cette fonction est uniquement disponible pour les utilisateurs
Poster un nouveau sujet: 
 
You cannot post calendar events in this forum
Précédent   Revenir en haut  
Index du Forum Autres forums Forum 'Causerie' le poète Villon et l'affaire du LNF


'Vivre sans thyroïde' | Home | Plan du site | Contact

Actualiser la barre de navigation     Effacer les cookies déposés par ce forum   |  Passer à la version mobile (beta)


        Designed and powered by  free-Si.de  and  all-Si.de         based  on          Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group     Traduction par : phpBB-fr.com