Précédent
Index du Forum Forums Thyroïde Substitution Nouveau Levothyrox et symptômes
Sujet: [url=t54209] 

Nouveau Levothyrox et symptômes

[/url].
dans le forum: 
Page 2 sur 2
Aller à la page Précédent  1, 2
Poster un nouveau sujet: 
 

Répondre au sujet Nouveau Levothyrox et symptômes Cette fonction est uniquement disponible pour les utilisateurs Surveiller les réponses de ce sujet Cette fonction est uniquement disponible pour les utilisateurs
Auteur Message
Conciliabulehors ligne
Avatar

Inscrit le: 09.08.17
Messages: 783
Hashimoto
féminin
Message:

Message

 (p461494)
Posté le: 13. Sep 2017, 23:07
Répondre en citant

Edit annulée
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Ecrire un message dans le livre d'or Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: Conciliabule
Maryam1hors ligne
Inscrit le: 09.03.14
Messages: 382
Ferney-voltaire (Ain)
féminin
Message:

Message

 (p461495)
Posté le: 13. Sep 2017, 23:42
Répondre en citant

Sylviane91 a écrit:
Juste une question Lilette :y a t-il possibilité, par le biais de l'alimentation, par exemple, d'augmenter son acidité gastrique,et si oui,avec quels types d'aliments ?


Les aliments acides sont en général assez mauvais pour la santé... Pain blanc, sucres, viandes rouges... La plupart des légumes surtout les légumes verts et les fruits (sauf les agrumes) sont alcalins.
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: Maryam1
marisettehors ligne
Inscrit le: 05.07.04
Messages: 1548
Basedow+hashimoto ...
bretagne côtes d'armor
féminin
60+
Message:

Message

 (p461507)
Posté le: 14. Sep 2017, 07:50
Répondre en citant

donc moi je ne devrais pas avoir de problèmes vu que j'ai trop d'acidité , et bien ça ne marche pas , j 'ai remarqué avec ou ancien traitement ça ne me fait pas les 24 h , je suis bien une demi-heure après la prise du médicament , la matinée ça va et dans l après-midi la fatigue arrive et le soir et la nuit les malaises sont au plus fort ,
les analyses de TSH , T4, T3 , mesurent les taux sanguins des hormones circulantes , mais ne montrent pas pas si les hormones sont actives au niveau des cellules .
chaque individu à son point fixe de T4 , peu de gens le connaissent , une infime déficience en hormones thyroidiennes peut causer un nombre et une variété incroyable de symptômes qui exercent un véritable sabotage sur notre santé physique et mentale , c'est bien ce qui arrive en ce moment à de nombreuses personnes
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: marisette
marie21
Message:

Message

 (p461516)
Posté le: 14. Sep 2017, 08:36
Répondre en citant

Sylviane91 a écrit:
Maintenant , prenons le cas de figure opposé.


Quelqu'un qui a une confiance aveugle en la médecine et qui projette une image de "bon père" ou "bonne mère" sur le médecin (vu qu'on m'a retiré la thyroïde alors qu'on aurait pu ne pas me la retirer, tout le monde a compris que ce n'était pas mon cas ! Lol,maintenant je vérifie plutôt deux fois qu'une Wink ) :

La personne aura peut-être des ressentis d'effets secondaires qui viennent du médicament, mais elle ne pourra tellement pas imaginer que cela puisse venir du médoc, lui même attribué par un médecin qui est un Dieu incarné pour elle, qu'elle ne fera pas forcément le lien


Je connais ce type de personne... ses yeux sont tellement exhorbites que j'ai mal pour elle. Deux oeufs de pigeons.
Elle est ellement réfractaire quz je n'ose lui en parler. Je ne sais pas qui elle consulte - mais je suis etonnee
Précédent   Revenir en haut
imprimer le message de: marie21
Sylviane91hors ligne
Inscrit le: 04.09.17
Messages: 1024
Message:

Message

 (p462209)
Posté le: 18. Sep 2017, 20:33
Répondre en citant

Mes symptômes :


Augmentation de la TSH : j'étais régulée, je suis passé en Hypo. J'ai donc du augmenter la quantité de produit par prise. je n'ai pas encore refait ma TSH (prévu pour mi-octobre) depuis cette augmentation de produit.

Tachycardie, baisses de vue aléatoires, sensation de "poumons qui brûlent", de gosier étroit, très soif, essoufflement à l'effort.


Ces symptômes ont un peu diminuée depuis quelques jours (j'ai augmenté la dose de produit depuis le 3 septembre), sont aussi moins fréquents, mais n'ont pas encore disparu.

Un seul avantage, dont je ne sais s'il est du à l'augmentation de produit ou au produit en lui-même : je me réveille moins fatiguée qu'avec l'ancien lévo, la matin, et ai plus d'énergie plus vite au réveil.
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Ecrire un message dans le livre d'or Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: Sylviane91
liletteen ligne
Avatar

Inscrit le: 20.04.07
Messages: 3144
40+
Message:

Message

 (p463653)
Posté le: 26. Sep 2017, 14:16
Merci. Ce message m'a été utile ! dit : Conciliabule
Répondre en citant

Bonjour Sylviane,

Sylviane91 a écrit:
Juste une question Lilette :y a t-il possibilité, par le biais de l'alimentation, par exemple, d'augmenter son acidité gastrique,et si oui,avec quels types d'aliments ?


Non, car l'estomac sécrète (quand il va bien et qu'on n'est pas en hypothyroidie...) un suc extrêmement acide (pH autour de 2, en général entre 1.5 et 5 selon les moments de la journée), donc bien plus acide en moyenne que ce qu'on peut manger.
Par contre, quand on sait qu'on est un peu limite sur ce point, c'est bien d'éviter de boire pendant les repas (boire plutôt une 1/2h avant ou 1.5-2 heures après) : ça évite la dilution des sécrétions gastriques (dilution qui provoque une montée du pH et une digestion entravée pour les protéines notamment). 1 verre max.

Il y aurait beaucoup d'autres choses à dire sur la digestion globalement, malheureusement les patients "dys-thyroidiens" ne sont pas suffisamment éduqués par les praticiens de santé là-dessus. Ca vaudrait pourtant la peine.

Bonne journée,
lilette
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: lilette
Sylviane91hors ligne
Inscrit le: 04.09.17
Messages: 1024
Message:

Message

 (p463685)
Posté le: 26. Sep 2017, 16:11
Répondre en citant

lilette a écrit:
Bonjour Sylviane,

Sylviane91 a écrit:
Juste une question Lilette :y a t-il possibilité, par le biais de l'alimentation, par exemple, d'augmenter son acidité gastrique,et si oui,avec quels types d'aliments ?


Non, car l'estomac sécrète (quand il va bien et qu'on n'est pas en hypothyroidie...) un suc extrêmement acide (pH autour de 2, en général entre 1.5 et 5 selon les moments de la journée), donc bien plus acide en moyenne que ce qu'on peut manger.
Par contre, quand on sait qu'on est un peu limite sur ce point, c'est bien d'éviter de boire pendant les repas (boire plutôt une 1/2h avant ou 1.5-2 heures après) : ça évite la dilution des sécrétions gastriques (dilution qui provoque une montée du pH et une digestion entravée pour les protéines notamment). 1 verre max.

Il y aurait beaucoup d'autres choses à dire sur la digestion globalement, malheureusement les patients "dys-thyroidiens" ne sont pas suffisamment éduqués par les praticiens de santé là-dessus. Ca vaudrait pourtant la peine.

Bonne journée,
lilette



Merci Lilette, j'en tiendrai compte Smile
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Ecrire un message dans le livre d'or Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: Sylviane91
macaronhors ligne
Inscrit le: 07.02.11
Messages: 69
Message:

Message

 (p470028)
Posté le: 30. Oct 2017, 22:27
Répondre en citant

Bonsoir à tous,

Je tenais à donner mon témoignage à propos du Levothyrox NF que l'on m'a donné à la pharmacie vers le mois d'avril en me disant la couleur de la boite à changé mais le médicament est inchangé. J'ai fait confiance au pharmacien. J'ai eu un été très chargé en formation, travail... puis les semaines ont passé et la fatigue a été encore plus intense, l'apparition de crampes, de diarrhées, des migraines insupportables . Et plus les jours passés et plus j'étais fatiguée, fatigable, et insupportable pour mon entourage. Fin août j'entends à la radio les effets secondaires du Lévothyrox et je viens sur le forum pour en savoir plus. Au vue des témoignages je comprend que mes symptômes sont imputables au Lévo NF. Par chance une de mes connaissances se rendant en Suisse me propose de me prendre de l'Euthyrox, elle m'a acheté 2 boites de 175 , j'ai commencé l'Euthyrox mi-septembre et je revis, je ne suis pas fatiguée, je n'ai plus de migraines, ni de crampes et j'ai retrouvé ma joie de vivre.
Fin septembre je vois mon endocrino, mes résultats TSH, T3,T4 sont identiques aux résultats du mois de mars avec ancien Lévo, j'indique au médecin mes effets secondaires, il me prescrit l'Euthyrox que je trouve mi-octobre en pharmacie.
Aujourd'hui, la pharmacienne m'a dit qu'ils ne sont plus livrés en Euthyrox mais un générique venant d'Allemagne, j'ai refusé , je vais terminer mon stock d'Euthyrox mais après auront nous un Lévothyrox similaire à celui que Merck ne produit plus?
Je suis dans le cas de nombreuses personnes, j'ai mis presque 3 ans a arriver à un dosage qui me convient après ma Thyroïdectomie: Lévo 175, Cynomel 1/2 , cela me terrorise de revivre à nouveau tous les effets secondaires de l'hypo .
Je tenais à remercier toute l'équipe de VST qui se mobilise pour faire avancer les choses devant des bureaucrates insensibles aux souffrances des malades.

Macaron
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: macaron
marie-angeen ligne
Avatar

Inscrit le: 30.10.09
Messages: 4705
1/2 thyroïde suite n...
féminin
50+
Message:

Message

 (p470103)
Posté le: 31. Oct 2017, 12:08
Répondre en citant

macaron a écrit:

Aujourd'hui, la pharmacienne m'a dit qu'ils ne sont plus livrés en Euthyrox mais un générique venant d'Allemagne, j'ai refusé , je vais terminer mon stock d'Euthyrox mais après auront nous un Lévothyrox similaire à celui que Merck ne produit plus?


Bonjou Macaron,

Il ne s'agit pas d'un générique pour l'instant, mais du princeps le plus utilisé en Allemagne, le L-Thyroxin Henning des laboratoires Sanofi. 3 millions d'allemands le prennent sans souci particulier depuis 37 ans.

Il est en vente depuis le 16 octobre en France et nous avons de bons retours pour l'instant.
Il y a plusieurs posts à ce sujet.

Un générique arrivera prochainement dans les pharmacies, mais il n'y est pas encore et nous ne savons pas lequel.

Amitiés.

_________________
Marie-Ange



Toutes les explications ici
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: marie-ange
Domotictachors ligne
Inscrit le: 09.11.17
Messages: 2
non spécifié
Message:

Message

 (p471366)
Posté le: 09. Nov 2017, 18:52
Répondre en citant

J'ai été également victime des symptômes liés au nouveau levothyrox. Je viens de trouver 2 hypothèses qui explique bien dans mon cas le problème. D'abord j'ai reconnu tous les symptômes d'une hypothyroïdie (que je reconnais bien car depuis 8 ans sans thyroïde suite à un cancer il m'est plusieurs fois arrivé d'oublier 2 ou 3 comprimés à la suite !). Cela viendrait soit d'une mauvaise conversion de la T4 en T3 qui est la molécule active ; soit d'une plus grande stabilité de la molécule T4L la rendant moins réactive d'une façon générale. Apparemment donc cette conversion ne se ferait pas bien ou bien la T4 et la T3 seraient moins réactives avec la nouvelle formule. Pourquoi ? On en sait rien. On peut encore faire des hypothèses : en voulant stabiliser la molécule sa forme tridimentionnelle serait légèrement modifiée, ou de nouvelles associations intermoléculaires (entre T4 et un des composés stabilisant) ralentiraient les réactions biochimiques. Mais les conséquences sont contradictoires : Le dosage des T4L est alors plus élevé (car il ne se converti pas bien en T3 ou reste plus longtemps tel que car sa 1/2 vie est rallongée) ce qui laisse à penser qu'il y a surdosage. Cela a même peut-être pour conséquence de faire baisser le taux de TSH. Mais en fait le taux de T3 est plus bas ou la T3 est moins active et on tombe en hypothyroïdie (ce sont les symptômes qui le montrent dans mon cas). Au vu des résultats d'analyse de la TSH (à zéro chez moi) et de la T4L (supérieur à d'habitude et au dessus de la normale pour moi) une grande partie des médecins interprêtent cela comme de l'hyperthyroïdie et proposent de diminuer la posologie de levothyrox ! Les symptômes empirent alors, et nous voilà dans une crise nationale. Je ne sais pas si tout le monde a compris mais c'est bien ce qui s'est passé chez moi. Et depuis que j'ai légèrement augmenté mon dosage je vais très bien (plus aucun symptômes gênant). Mais mes analyses sont catastrophiques ! J'attends le prochain rdv avec mon endocrino pour savoir ce qu'il va dire.

Autre chose encore : en augmentant légèrement trop mon dosage je suis rapidement passé à des symptômes d'hyperthyroïdie. Pour moi c'est comme si la fenêtre entre hypo et hyper s'était sévèrement réduite. A 100 je suis bien (mais T4 au dessus de la normale), à 110 environ j'ai des symptômes d'hyperthyroïdie, et à 90 environ c'est très clairement l'hypo ! Avant avec l'ancien Levothyrox, je pouvais monter à 125 sans ne rien ressentir, et oublier plusieurs comprimé sans symptômes ce qui n'est plus le cas aujourd'hui.

En lisant les forums j'ai constaté que certaines personnes semblaient avoir des symptômes mélangés ! Peut-être que pour eux la fenêtre entre hyper et hypo n'existe carrément plus ! On peut penser que les T4L très haut engendre des symptômes d'hyperthyroïdie tandis que leur T3 étant trop basse ou relativement inefficace donne des symptômes d'hypo !
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Ecrire un message dans le livre d'or Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: Domotictac
cleliehors ligne
Inscrit le: 25.09.17
Messages: 78
Basdow/ Thyroidectom...
Centre
féminin
Message:

Message

 (p471416)
Posté le: 10. Nov 2017, 01:12
Merci. Ce message m'a été utile ! dit : Conciliabule
Répondre en citant

Sylviane91 a écrit:
Et je vais même encore plus loin, ce qui pourra peut être sembler assez ésotérique à certains, mais bon...après tout on est là pour réfléchir ensemble aussi :


Je pense que tout ce qui s'est passé en terme d'évènements depuis le début est très anxiogène (opacité de l'information, mensonges, retours en arrière, contradictions ,pressions, obligations etc...) et que, pour peu qu'on soit intelligent, ou tout simplement renseigné et lucide, on peut très bien commander inconsciemment à son corps de "rejeter le produit" (c'est en fait la façon de faire et le système qu'on rejette) de ne pas l'assimiler en quelque sorte.

Avec une limite toutefois : quand j'ai commencé à ressentir les premier effets secondaires, personnellement je n'étais pas au courant de tout ça, donc à ce moment là, il n'y avait pas d'effet nocébo, et j'ai quand même eu des effets secondaires.

Par contre quand je me suis renseigné et que j'ai commencé à comprendre ce qui se passait, j'ai l'impression que mes effets secondaires ont augmenté....parce que le corps et l'esprit ne font qu'un et n''ont jamais fait qu'un, ils s'influencent mutuellement. Et ce pour n'importe qui....


Donc pour moi, pour mon expérience en tout cas, c'est effets secondaires au début sans effet nocébo, puis relais ensuite de l'effet nocébo quand j'ai mesuré l'étendue de la grosse prise d'otage que c'était.


Je ne partage pas ton point de vue Sylviane91, après avoir beaucoup douté.
Le seul effet nocebo que je reconnaisse c'est mon ahurissement devant les propos de mon médecin, l'incohérence qu'il y a à me proposer des tas d'examens plutôt que d'envisager la simple hypothèse du rôle de la NF. Il était moins onéreux pour la sécu de simplement faire le test d'un retour à l'AF et d'en tirer des conclusions. Ou tout au moins de s'interroger sur le dosage. Et je passe sur les contre vérités à propos du traitement et mêmes des pathologies.

Au jour d'aujourd'hui, je récuse toute hypothèse d'effet nocébo parce que je me suis aperçue que cela induit un doute sur moi-même assez destructeur qui m'empêche d'analyser ma situation, mes difficultés et à prendre des décisions.

D'autre part, une grande partie de mes symptômes n'ont rien à voir avec un dérèglement thyroïdien, donc, soit ils vont disparaître quand je prendrai enfin l'Euthyrox, soit ils vont demeurer auquel cas je les ferai soigner par les spécialistes qui leur correspondent et je me demanderai ce qui les a provoqués. Parce que ça fait beaucoup de symptômes en même temps dans une période de vie qui va bien.
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: clelie
Domotictachors ligne
Inscrit le: 09.11.17
Messages: 2
non spécifié
Message:

Message

 (p471449)
Posté le: 10. Nov 2017, 09:48
Répondre en citant

Quant à moi, si je peux me permettre de vous dire ce que je pense de vos hypothèses, je trouve que ce qu'évoque Sylviane91 tient la route quant elle dit : on peut très bien commander inconsciemment à son corps de "rejeter le produit". Les quelques (et trop rares) études sérieuses (et donc scientifiques) qui ont été récemment menées sur LES effets placébo ont démontrés l'existence de mécanismes biochimiques internes dans d'autres pathologies : secrétions de molécules antidouleurs par l'organisme par exemple déclenchées par des moyens qui n'ont rien de médical (méditation de pleine conscience, effet feedback,...). Et de toute façon dans les tests en double aveugle destiné à évaluer l'effet d'un médicament hors effet placebo, il est constaté une amélioration de 20% en moyenne par le seul placebo. Et j'ai d'ailleurs vu écrit par un médecin que l'efficacité placebo d'une piqûre avec une seringue était plus forte que celle d'un comprimé avalé avec de l'eau. Et sans vouloir lancer une polémique, cela explique également pourquoi certains "charlatans" arrivent réellement à soigner des gens. Je pense tout simplement qu'il est temps de s’intéresser de beaucoup plus prêt aux effets placebo.

En même temps que je dis ça je partage entièrement pour mon cas personnel cette phrase de clelie : "je récuse toute hypothèse d'effet nocébo parce que je me suis aperçue que cela induit un doute sur moi-même assez destructeur".
Dans mon cas, je refuse l'idée que je puisse être aussi facilement influencé par l'entourage (au sens très large : tout ce qui est hors de moi) au point que cela puisse influer sur mes analyses de T4L et TSH ! Mais en même temps on sait tous que quelqu'un qui nous énerve (notre patron qui nous met la pression par exemple) agit directement sur certains de nos paramètres internes : la tension, le sommeil, et que sais-je encore !

Je sorts du sujet pour faire un parallèle avec la publicité : Lorsqu'on questionne chaque individus ils disent tous, la pub c'est débile, en tout cas ça ne marche pas sur moi. Pourtant ça marche vraiment : quand une entreprise décide de faire de la pub elle vend immédiatement plus. Alors c'est qui qui achète ?

Je crois que la vérité c'est qu'on est 10 fois plus influencé par notre entourage que ce que l'on imagine.
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Ecrire un message dans le livre d'or Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: Domotictac
cleliehors ligne
Inscrit le: 25.09.17
Messages: 78
Basdow/ Thyroidectom...
Centre
féminin
Message:

Message

 (p471460)
Posté le: 10. Nov 2017, 13:26
Répondre en citant

Bien sûr que tu peux te permettre Domotictac!
J'espère même que je n'ai pas été maladroite avec Sylviane91 en exprimant mon opinion à partir de la sienne car vraiment je n'ai pas l'intention de lui dire qu'elle a tort.

C'est juste que je pense que beaucoup ici se sont posée la question. Et que je crois qu'à un moment donné, il faut se méfier parce que pour être responsable de sa santé, il faut aussi pouvoir se faire confiance, avoir du discernement.

Bien sûr qu'il faut se poser les questions de l'hygiène de vie, de l'alimentation, de la joie de vivre, être attentives à tous les déséquilibres puisque nous avons une pathologie du déséquilibre.
Mais il faut faire attention à ce que nous remettre en cause ne nous empêche pas de poser aussi les questions quant au traitement. Quant à l'attitude médicale et politique. Et en gardant le sourire puisque sinon nous chutons!
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: clelie
Conciliabulehors ligne
Avatar

Inscrit le: 09.08.17
Messages: 783
Hashimoto
féminin
Message:

Message

 (p471558)
Posté le: 11. Nov 2017, 00:02
Répondre en citant

Bonsoir,

Je vous renvoie au livre très instructif de JOE DISPENZA "Le PLACEBO c'est VOUS ! Comment donner le pouvoir à votre esprit."

C. Kleeblatt

_________________
"L'IMPORTANT n'est pas de convaincre
mais de donner à REFLECHIR" Exclamation Rolling Eyes
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Ecrire un message dans le livre d'or Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: Conciliabule
Aller à la page Précédent  1, 2
Page 2 sur 2
Aller à la page Précédent  1, 2
imprimer le sujet: Nouveau Levothyrox et symptômes
Sujet: 

Nouveau Levothyrox et symptômes

dans le forum: 

Répondre au sujet Nouveau Levothyrox et symptômes Cette fonction est uniquement disponible pour les utilisateurs Surveiller les réponses de ce sujet Cette fonction est uniquement disponible pour les utilisateurs
Poster un nouveau sujet: 
 
You cannot post calendar events in this forum
Précédent   Revenir en haut  
Index du Forum Forums Thyroïde Substitution Nouveau Levothyrox et symptômes


'Vivre sans thyroïde' | Home | Plan du site | Contact

Actualiser la barre de navigation     Effacer les cookies déposés par ce forum   |  Passer à la version mobile (beta)


        Designed and powered by  free-Si.de  and  all-Si.de         based  on          Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group     Traduction par : phpBB-fr.com