Précédent
Index du Forum Forums Thyroïde Opération RECITS d'opération
Sujet: [url=#t875] 

RECITS d'opération

[/url].
dans le forum: 
Page 6 sur 66
Aller à la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8 ... 64, 65, 66  Suivant
Poster un nouveau sujet: 
 

Répondre au sujet RECITS d'opération Cette fonction est uniquement disponible pour les utilisateurs Surveiller les réponses de ce sujet Cette fonction est uniquement disponible pour les utilisateurs
Auteur Message
gourgounehors ligne
Inscrit le: 13.05.06
Messages: 30
non spécifié
Message:

Messagemon papillon s'est envolé

 (p81729)
Posté le: 12. Juin 2006, 18:19
Répondre en citant

Ca y est! Mon papillon à pris son envol le 8 Juin à 8H00. Récit de mon hospitalisation :

07 juin 15h00 : dur aurevoir à ma petite kinsy de deux ans et demi. Je l'ai déposée chez mamy avec grand regrets. Ensuite, je suis montée dans la voiture avec des larmes dans les yeux. J'ai dû pleurer jusqu'à ce que j'arrive au laboratoire d'analyse pour récupérer mes résultats sanguins. Et ca y est, nous voilà parti pour l'envolée. Au bout d'une heure et quart de route , nous arrivons devant l'hopital. Maintenant il faut trouver une place pour se garer. Ca y est c'est parti.
07 juin 16h15 : on entre dans le batiment des inscriptions. On attend encore 20 minutes avec un ticket comme on a pour faire la queue dans les charcuterie de supermarché. Numéro 163. Ca y est c'est à nous........Ha non...... Une dame passe devant nous pour je ne sais quoi comme papier. Elle est perdue dans le couloir. Enfin. On lui explique gentillement que c'est notre tour et on rempli le formulaire. Je demande à la dame : comment on fait pour avoir le téléphone et la télé? Et elle me répond : hé bien là, je n'ai plus de caisse donc pas de téléphone. Je peux simplement vous ouvrir la ligne pour que les personnes puissent vous appeler. Et elle rajoute : De toute facon, si vous avez un portable, vous n'avez qu'à l'utiliser. ......Ha bon, je croyais que c'était interdit. Enfin, ca coutera moins cher. Et nous voila parti destination la chambre....
07 juin : soir : Voila. On entre dans la chambre. Ce n'est pas le grand luxe mais il y a un lit, une armoire, une télé, un téléphone, un lavabo. L'essentiel quoi. C'est triste et vieillot, mais le principal c'est la sympathie des infirmières et la qualité des soins. Donc ca va. En plus j'ai même droit de manger un repas normal. Pas terrible mais mangeable.
David est resté avec moi jusque 19h30. Donc voici encore des adieux difficiles. Pour moi, c'était comme si je n'allait plus jamais le revoir. C'était très dur, mais il faut passer par là. Une fois rentrée dans ma chambre....seul.....je m'installe. Je mets des photos de ma puce partout. Je téléphone à maman pour voir si ma petite kinsy va bien. C'est dur, c'est la première fois en deux ans que je la laisse.
Entrée de quatre internes venant me poser les questions et me parler de l'opération en précisant que si ils coupent les deux nerfs, je ne pourrai plus respirer. Rassurant!!!!
Entrée d'une infirmière explicant qu'il faut que j'aille prendre une douche avec un produit spécial. Une ce soir et une demain matin tot avant l'opération prèvue pour 8h00. Donc je m'exécute. Je revient dans ma chambre et je m'installe devant la télévision en faisant des sudoku.

08 juin 6h15 : une infirmière vient me réveiller pour que j'aille prendre une douche et me donne un cachet pour prendre après la douche. Je frotte bien partout pour éviter tout microbes, j'enfile leur belle chemise blanche qui ne sert absolument pas se cacher.
7h15 : une infirmière vient me donner une charlotte un des chausson stérils. Je les enfile et ca y est c'est parti. Le brancard arrive, je monte dessus et on me pousse jusqu'au bloc. L'angoisse monte de plus en plus malgrès le petit cachet. Je pense très fort a david et kinsy.
7h30 : l'infirmière qui assistera mon chirurgien vient me poser des question, afin de bien confirmer mon identité, elle demande de préciser quelle opération je vais subir. Ca sert en fait à ne pas se tromper de personnes. Il vaut mieux!! Elle a l'air super sympa. Elle est restée à mes côté jusquà l'arrivée de l'anesthésyste.
8h00 : arrive de l'anesthésyste et du chirurgien. Petite blague, ils tous sont super sympathique et gentil. C'est rassurant.
8h30 : entrée au bloc: L'anesthésyste m'explique ce qu'il vont faire. Il m'ont mit les mains le long du corp et m'ont attachée. L'anesthésyste a effectué la perfusion. Ensuite il m'a dit choisissez votre rêve, il parait que cela marche avant d'être endormi. Sinon, vous pouvez toujours penser à un anesthésyste courant tout nu sur une plage...... Tous le monde rigole, moi de même, et ensuite il me met le masque sur le visage et me dit de respirer à fond..........Je respire donc à fond et je pense à ma puce et mon chéri. Et là je vois tourner et je m'endors.
10h30 : arrivée dans la salle de réveil. L'anesthésyste me demande si ca va. Et m'affirme que tout c'est bien passé. Je lui répond que tout va bien et en plus ma voix n'a même pas changée.
11h00 : je rentre dans ma chambre, en pleine forme. Je m'empresse de téléphoner à mon chéri et à maman. Tous le monde est surpris de m'entendre. Je n'ai pas vraiment mal, mes drins ne donnent pas grand chose, tout est pour le mieux.
13h00 : on m'apporte à boire et un yaourt. J'avale sans mal. Ca tire un peu, se sont les pansements.
13h30 : arrivée de david. Je suis super heureuse de le voir. Les redons ne se remplissent que très peu.

09 juin : tout va toujours bien. Par contre j'ai très mal dormi car j'avais très très mal au dos et a la nuque. J'ai sonné l'infirmière à 3h00 du matin et elle est venue gentillement me faire un massage. Elle m'a calée avec un gros coussin sur le côté et j'ai enfin dormi un peu. Première nuit après l'opération un peu douloureuse mais c'était suportable.
Donc, ce jour, iol n'y a rien eu pour couler dans les redons. On m'annonce donc que je sors le samedi. Malheureusement, le soir vers 20h30, j'étais au téléphone avec une amie et là.......je vois couler.........c'était une petite poche de sang qui avait du se former. Là, je me suis dit : je ne revois pas encore ma puce demain!!!!!

10 juin : effectivement, je ne sors pas. Je n'habite pas tout près donc je suis soulagée de rester une journée de plus. Il faut jouer la sécurité avant tout. Et bien sûr depuis la veille à 20h30, rien d'autre ne s'est écoulé dans mes petits tuyaux.

11 juin : je sors, sauf que david doit être parrain ce jour et l'église c'est à 11h00. Donc il ne peut pas venir me chercher avant 13h30.Le temps de la messe et de faire la route, en passant rechercher ma puce avant bien sûr.
L'infirmière est venue pour enlever les redons. On ne peut pas dire que cela fait mal. Le plus douloureux est de retirer les pansements. Mais comme elle m'a fait prendre la douche le matin pour bien humidifier les sparadrap, tout c'est bien passé. Elle m'a expliqué comment il fallait prendre sa respiration pour ne pas sentir. Super génial.
Vers 13h20, je ne tiens plus. Je guette par les fenêtres si j'appercoit mes deux amour. Et là, 5 minutes plus tard : je vois ma puce dans les bras de son papa, les cheveux au vent, toute belle dans sa robe de princesse. Ils ouvrent la porte, monte l'escalier. David pose la petite par terre, elle me voit, elle est époustoufflé, heureuse, sans voix. Je lui dit : ma puce, bonjour ca va ma chérie? Tu m'as manqué. Et elle me répond d'une voix toute douce et adorable : maman, maman.... Tu m'as manquée aussi. Cette image restera gravée à jamais dans ma mémoire.



Et voila le récit de l'opération. Donc petit récapitulatif : pas de souffrance opératoire, opération impeccable, réveil impeccable. Je suis entrée le mercredi, opérée le jeudi et sortie le dimanche. Je tiens à remercier absolument toute l'équipe ORL secteur 1 de l'hopital CHU de nancy. J'ai été opérée par le docteur toussaint, qui est vraiment un homme remarquable et très apprécié par tout son personnel. Dès que je parlais de lui, toute les infirmière m'affirmaient qu'il était le meilleur qu'elle connaissent. C'est très rassurant.

En sortant de l'hopital, j'étais en forme, un peu raide du cou, mais en forme et super heureuse. Je me sens libre avec un poid en moins. Dès que je suis arrivée chez moi, nous sommes allé chez maman pour donner des nouvelles. Ensuite on a rejoint le bâptème et on est allé chez des amis pour raconter mon aventure car ma copine a des problème de thyroide aussi.

Je suis très contente de m'avoir fait opérer, et encore plus d'avoir voulu que l'on me retire l'ensemble de la thyroide.

Le chirurgien m'a dit qu'il avait analysé la plus grosse partie car le volume était très important. Le résultat était bénin. Il reste a attendre le résultat de la plus petite partie. J'y vais lundi.
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: gourgoune mon papillon s'est envolé
*alex*hors ligne
Inscrit le: 15.02.06
Messages: 21
Basedow (en attente ...
Arras - 62
féminin
40+
Message:

Messagerécit d'opération du 05/05/06

 (p82095)
Posté le: 15. Juin 2006, 09:41
Répondre en citant

Voilà bientôt un mois 1/2 que mon papillon s'est envolé...
Petit résumé de mon parcours : basedow déclaré fin 2000 ; allergie au neomercazole ; traitement pendant 18 mois par Basdène ; récidive 6 mois après arrêt du traitement ; reprise du Basdène mais accoutumance à ce médicament et donc même à 18 comprimés par jour, je reste en hyper. On essaie le PTU qui fonctionne ; il faut savoir que dès ma 1ère récidive, la décision de l'opération avait été prise. Après presque un an de PTU je suis en euthyroidie mais mon endo a trop attendu pour me faire opérée et je récidive un mois avant l'opéraiton ; et là nouvelle accoutumance, en augmantant les doses de PTU, je reste en hyper Crying or Very sad
En février 2006, je découvre ce site et Beate (encore merci) me parle du Lugol qui prépare certains cas difficiles à l'opération. Very Happy
Je décide donc de rencontrer un chirurgien qui accepte de me prendre en charge ; il confirme que mon cas est "difficile" et qu'il faudra m'opérer même à 8 comprimés de PTU ; opération prévue le 05/05 ; je prends du lugol 10 jours avant (j'étais passée limite en hypo alors que ça ne m'étais jamais arrivée en 5 ans de traitement) ;

J'arrive à la clinique vendredi matin ; mon mari m'accompagne ; mon dossier d'entrée avait déjà été rempli auparavant, ça évite de faire la queue le jour J.
Je m'installe dans ma chambre grand confort : chambre individuelle, télé, wc et douche dans la chambre..génial !
on m'annonce qu'on me montera au bloc vers 12h30 et qu'il faut que je prenne ma douche tout de suite pour être prête au cas où.
Je prends donc ma douche avec le produit "rouge" de la tête au pieds (même les cheveux)
12h15 les infirmières viennent me chercher ; on m'installe sur la table, je n'ai pas le temps de voir le chirurgien ; l'anesthesiste arrive et m'endors ...trou noir...
Je me réveille dans le couloir (je pense que j'étais réveillée depuis la salle de réveil mais je n'en ai aucun souvenirs) ; je me demande ce qu'il m'arrive et là...j'avale ma salive et je me rappelle ce qu'il vient de m'arriver...ça y est ...enfin...on m'a enlevé ma thyroide ! Alleluia !
On me ramène dans ma chambre, les mouvements de la tête sont assez douloureux donc j'évite de bouger ; je suis contente, j'arrive à parler un peu, et je n'ai pas de drain ;
Mon mari vient me rendre visite, mais je suis à moitié endormie, il repart rassuré d'apprendre que l'opération se soit très bien passée.
Les 1ères heures sont difficiles je l'admets, il y a cette petite douleur à la gorge qui est là et qui m'empêche de dormir d'un trait.
En plus, pendant la nuit, dès que je m'endormais, comme par hasard, les infirmières arrivaient pour prendre ma tension, pouls etc...
Le lendemain matin de l'opération, je me sens beaucoup mieux.
J'avale mon petit déjeuner, la douleur est toujours là, mais c'est plus une gêne qu'une douleur maintenant.
Prise de sang pour le calcium et phosphore : tout est ok.
Je pourrais sortir le dimanche 07/05.
Finalement l'hospitalisation n'aura duré que 2 jours ; la douleur descend très vite les 1ères heures après l'opération ; les infirmières ont été adorables et compatissent à la douleur.

3 semaines après l'ablation, 1ère prise de sang : tsh : 2.09 (normes 0,5 à 4) ; tout va bien ; je ne ressens plus de palpitations et je n'ai plus de sauts d'humeur ; je vais bientôt pouvoir me lancer dans l'aventure "bébé" dès le feu vert de mon gynéco/endocrino. Je vous tiendrai informés des suites de mon aventure.

Bon courage à tous les futur(e)s opéré(e)s !! Wink
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: *alex* récit d'opération du 05/05/06
Chantal57hors ligne
Inscrit le: 27.04.06
Messages: 68
Thyroidectomie suite...
Moselle
féminin
50+
Message:

MessageEnfin le récit de mon opération du 12 juin !

 (p82711)
Posté le: 19. Juin 2006, 12:54
Répondre en citant

Bonjour à toutes et à tous ! Heureuse de me retrouver sur ce forum et désolée d'avoir tardé à donner de mes nouvelles. (ma fille étant déjà en congés scolaires, elle monopolise l'ordi...). En tout cas, une semaine après mon opération, je peux dire que je suis en forme. Plus de mal à déglutir. Pas trop de tiraillements dans le cou. Je suis juste gênée par le film plastique qui recouvre mon pansement (par cette chaleur, c'est difficilement supportable) mais heureusement, j'ai rendez vous demain matin chez le chirurgien et j'aurais un nouveau pansement tout neuf.
Bon, allez, on y va pour le récit de mon hospitalisation.
Dimanche 11 juin 16H30. J'arrive à l'hôpital accompagné de mon chéri et de notre fille de 17 ans. Il fait une chaleur à crever dehors, et ce n'est guère mieux à l'intérieur. J'avais demandé une chambre individuelle mais mauvaise nouvelle, il n'y en avait plus de dispo. Mais finalement, ce n'est pas plus mal. Ma voisine de chambre se fait opérer le même jour que moi, elle aussi pour des nodules. Donc on a des points communs et on peut papoter, partager nos craintes... A 18h (déjà !) on nous sert un repas léger : poisson, riz, courgette, yahourt. On n'a pas faim. on se force. Vers 21H, avant qu'on ne prenne notre cachet pour dormir, les infirmières nous demandent de prendre une douche (cheveux compris) à la bétadine. 21H30. J'avale mon cachet. Je m'endors rapidement mais au bout de même pas une heure, je me réveille et je passe une nuit blanche. Le cachet n'a pas agi. Bizarre. Lundi matin, nouvelle douche à la bétadine. On nous fait enfiler une superbe chemise de nuit. Nous sommes trois à devoir passer sur la table d'opération pour une ablation de la thyroïde ce jour là. Je serais la deuxième. Et je trouve l'attente longue. L'anesthésiste papote avec moi, plaisante... jusqu'à ce que je n'entende plus rien, ne voit plus rien. Je me réveille je ne sais combien de temps plus tard en salle de réveil. Je n'ai pas très mal à la gorge. Juste comme beaucoup l'ont dit la sensation d'une grosse angine. Ma voix est rauque. On ne me ramène que vers 16H30 dans ma chambre. interdiction formelle de se lever, de manger ou de boire. En cas d'envie pressante, bassin obligatoire. Pour en avoir discuté avec d'autres filles, je sais qu'on a un blocage là dessus pour la majorité d'entre nous. Ma voisine de chambre et moi, on ne fait que dormir jusqu'au lendemain matin. Mais on est réveillées plusieurs fois dans la nuit par les infirmières qui viennent prendre notre tension, nous faire une prise de sang... Mardi matin, enfin un ptit déjeuner. On a droit au café et à trois biscuits. La déglution est un peu difficile, mais je m'attendais à pire. Après le petit déj, on nous enlève la perfusion (on ne garde que les redons), et on a enfin le droit de se lever, d'aller faire un brin de toilette. La journée passe vite. On a de nombreuses visites. Mais le soir, on se sent très fatiguées, surtout au niveau de la voix. Pour les repas, on n'a droit qu'à des aliments moulinés : purées diverses, compotes...
Mercredi, jour prévu pour la sortie. Le chirurgien passe faire sa ptite visite et nous trouve, ses trois "opérées de la thyroïde du 12", dans la même chambre en train de papoter. il nous confirme notre sortie l'aprem. En ce qui me concerne, j'avais juste une légère baisse de calcium mais en augmentant mon nombre de comprimés, ça a remonté. Petite épreuve avant la sortie : l'enlèvement des redons. Pas douloureux du tout mais ça fait bizarre.
Et enfin, l'après midi, retour à la maison. Ce que ça fait du bien !
Jeudi matin, visite chez le médecin généraliste pour la prescription du Lévo, du calcium et d'une prise de sang à faire dans 3 semaines.
Et tout va bien. Je me repose, je peux faire ce que je veux. Je n'ai mal nulle part.
Voilà pour mon long récit. J'espère que ça rassurera celles qui doivent en passer par là. bon courage à toutes.
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: Chantal57 Enfin le récit de mon opération du 12 juin !
YORNAMIhors ligne
Avatar

Inscrit le: 21.04.06
Messages: 7
Nodules thyroidiens
Moselle
féminin
40+
Message:

Messagesalut Chantal

 (p82766)
Posté le: 19. Juin 2006, 20:19
Répondre en citant

et oui je te fais un petit coucou , j'ai pensé à toi le 12. Je vois que tout s'est bien passé . En ce qui me concerne , après avoir été voir un endocrino ; on me laisse mettre une grossesse en route et on m'enlèvera la thyroide en 2008 ( environ) allez bonne convalesence bisous
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: YORNAMI salut Chantal
Chantal57hors ligne
Inscrit le: 27.04.06
Messages: 68
Thyroidectomie suite...
Moselle
féminin
50+
Message:

MessageCoucou Yornami

 (p82780)
Posté le: 19. Juin 2006, 21:25
Répondre en citant

Ca me fait plaisir d'avoir de tes nouvelles. Finalement, toi tu as deux ans de répit avant l'opération. Alors profites en pour faire un joli bébé et t'en occuper.
Bonne soirée. Bisous
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: Chantal57 Coucou Yornami
agsavaige
Message:

MessageRe: Enfin le récit de mon opération du 12 juin !

 (p82821)
Posté le: 20. Juin 2006, 08:22
Répondre en citant

Salut Chantal,
ça c'est finalement pâs mal passé ton opération tu la redoutait tellement maintenant tu n'a plus qu'a te reposer et a te soigner je te souhaite un bon rétablissement.
schuss
Précédent   Revenir en haut
imprimer le message de: Invité Re: Enfin le récit de mon opération du 12 juin !
mimiehors ligne
Avatar

Inscrit le: 23.07.05
Messages: 130
Cancer de la thyroide
Seine maritime
féminin
30+
Message:

Message

 (p83352)
Posté le: 22. Juin 2006, 22:00
Répondre en citant

Bonjour tout le monde,

Depuis le temps que je viens sur le forum je n'ai jamais raconter mon opération. Pour moi ce fut le 6 décembre 2004 au Havre par une équipe formidable

Le dimanche je suis rentrer à l'hopital à 17h. Me voilà arrivée dans le service ORL et je regarde autour de moi c'est très calme.
Un infirmier viens me chercher et me dit que je vais me trouver dans la meilleure des chambres. Un grande chambre seule (chouette)
Le soir douche à l'ibiscrube car la bétadine est interdit à cause de l'iode.
Soirée très longue vu que je n'ai pas pu avoir la télé.

Lundi 6 réveil à 6h pour une autre douche et 7h30 me voilà partie avec mon lit en tenue de combat (blouse bleue, charlotte)? J'arrive au bloc très détendue et on me prrépare et on me demande ce que j'aime comme musique alors là ils me mettent Goldman trop chouette. L'anesthésiste arrive et me dit on y va ou voulez vous partir en voyage. Il m'injecte le produit mais rien ne se passe. Au bout de trois minutes il me regarde et me dit "bah alors jeune fille vous ne dormez toujours pas" obligé de me mettre le masque en plus et ça y ai je part au pays des rèves. il est à peu près 8h
Je me réveil toute bizarre branché de partout quelle horeur et au secours je n'arrive pas à parler. L'infirmière arrive mais je comprend pas tout je susi vraiment dans le gaz. J'ai été malade quasiment dès le réveil. Deux heures après ils me remontent dans ma chambre et je m'apperçoit qu'il fait nuit Je demande (en me faisant disputé car j'essaie de parler) l'heure et là ouahn 18h. Mes parents arrrivent et la parole est un peu revenue. Je demande si je peut boire acr j'ai très soif mais non tant que je vomis.
Enfin une soirée ou j'ai juste très mal au dos (du à la position pendant l'opération). Et j'ai pu boire à 2h30.

Le lendemain le chirurgien vient me voire et me dit que tout c'est très bien passé mais que ça a été long (8h d'intervention). Enfin je lui demande quand est ce qu'on me débarrasse de tout ces tuyau très encombrant (sonde urinaire, perf, 4 redons, tensiomètre) et quand est ce que je pouviat me lever. le midi on m'enlève la sonde et je peut me levée mais pas très vesouillante la fille.

Les jours passent au fils des visitent et le jeudi ah voilà le moemnt que j'attendait on me retire les redons. Aie aie aie j'en susi tombée dans les pommes enfin rien de bien méchant.

le lendemain le chirurgien vient m'annoncer que je vais pouvoir sortir dans l'après midi super mon calcium se maintient bien. Commence le cynomel pendant 3 semaine avant la défreination.

Bonne soirée

Mimie
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: mimie
Beatehors ligne
Avatar

Inscrit le: 10.10.00
Messages: 46305
Carcinome papillaire...
féminin
60+
Message:

MessageRécit de Ninon, opérée le 20 juin 2006

 (p83662)
Posté le: 24. Juin 2006, 22:30
Répondre en citant

Voici le récit de Ninon, opérée le 20 juin 2006 :

Lien à l'intérieur du forumMessage
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Ecrire un message dans le livre d'or Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: Beate Récit de Ninon, opérée le 20 juin 2006
Ninon05hors ligne
Inscrit le: 20.01.06
Messages: 56
non spécifié
Message:

Message

 (p83744)
Posté le: 25. Juin 2006, 15:30
Répondre en citant

Coucou Beate,
effectivement mon récit serait mieux ici... mais j'ai été opérée le 23 juin et non le 20 !
ça n'a pas d'importance, sauf pour moi !
mais si j'ai réussi à vous faire croire que ça datait "tellement", c'est que j'ai sacrément la forme, non ? Smile

Ninon
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: Ninon05
campanulehors ligne
Inscrit le: 20.11.05
Messages: 116
Message:

Messagerécit d'opération

 (p84651)
Posté le: 01. Juil 2006, 19:00
Répondre en citant

A mon tour, je vous fais le récit de mon intervention du 20 juin dernier au CHU de Nantes.
1) Petit mémo pour mes maux.
Je devais être opérée le 11 mai dernier, j'avais prévenu l'employeur, les clients, bref tout organisé quand la veille, l'hôpital m'a gracieusement informée qu'en raison d'une grève des anesthésistes mon intervention était annulée et que je serais contactée pour la date du report qui s'est avérée être programmée six semaines plus tard.
Il m'a fallu un peu de temps pour reprendre mes esprits et réintégrer mon quotidien. Cela me semblait très loin et dans mon esprit si on déprogramme aussi facilement, était-ce bien une intervention nécéssaire. Dans mon for intérieur, je me dis que oui, je rappelle à moi ces impressions de ne pas être au top, bref, je laisse couler...


2) 271 P
En arrivant je ne pense pas utile de refaire les formalités de préadmission, elles ont déjà été faites la fois précédente et j'ai pris la peine de téléphoner au service des entrées juste après l'annulation pour reconfirmer avec une date différente..
Le cadre infirmier m'accueille, je lui tends la demande de chambre seule , il me répond qu'il est bien embarassé qu'il n'était pas au courant de ma demande, j'aurais dû la formuler au momement de la pré-admission. ce à quoi, je lui ai répondu que je l'avais fait mais qu'on m'avait précisé que c'était le jour de l'admission que je devais remettre le formulaire....bon, il ne cherche pas plus à satisfaire cette demande, et de suite je deviens le 271P, c'est à dire porte et je salue par la même occasion la 271 F (fenêtre) qui est ma voisine. Elle est charmante , pleine d'énergie et d'emblée me précise que ce n'est pas la peine de prendre la télé, elle l'a payée jusqu'au 22.
On commence à papoter, quand tout à coup, une infimière fait irruption em me disant qu'elle n'a pas reçu l'imprimé des admissions..
Bon, je redescends à l'accueil, et je refais les démarches, là j'apprends que si moi j'avais bien fait touts les démarches de renouvellement, le service endocrino constatant mon absence d'intervention (et pour cause) avait annulé le dossier....
Je reviens en colocation (271P et 271 F) et là j'apprends que ma voisine va subir une parathyroidectomie avec le même chirurgien que moi et dans la foulée, nous nous découvrons la même endocrinologue ( sur laquelle nous ne savons quel avis donner).
Juste avant le JT, visite du chirurgien , en pleine forme , qui me demande si ça ne me gêne pas de passer au bloc en premier, car il attend des résultats pour ma voisine. Que dire? je suis ravie, je suis la prems...
Toutes les deux , nous essayons de regarder l'émission sur Raymond Devos, mais nous avons un peu de mal à nous détendre.
22 heures, entrée de l'infirmière de nuit et de l'aide soignante...Elle nous nomme par nos noms et intervertit les pathologies, elle reprend l'ordre de passage au bloc, et nous lui précisons que celui-ci est modifié. Elle nous rétorque que ce n'est pas écrit, mais nous insistons et là , je en comprends pas pourquoi, le ton monte et elle nous menace de nous préparer toutes les deux pour 5 h45....De mon 271P, j'entends la petite voix de l'aide soignante qui fait signe à sa collègue qu'elle a vu quelque chose.... (je suppose un gribouillis du chir), bon comme elle n'en démord pas, elle donne deux atarax à ma col-loc et moi rien...Je demande quelque chose pour dormir , et royale, elle me refile un stilnox.. Oui mais ma voisine a peur qu'on lui retire sa thyroide à la palace des paras. elle fouille dans son sac à main et trouve des post-it rose très girly en forme de coeur, et chacune nous écrivons notre nom de famille + le type d'intervention et nous collons ça au pied du lit
3) Le jour J
Le stilnox vient de terminer son effet et juste l'aide soignante vient me réveiller et me précise qu'elle m'attend à la douche..;
Un flacon d'hibiscrub m'attend , allez on y va, mais j'ai décidé de ne pas me relaver les cheveux puisque j'aurai une charlotte;
Nos post-it font rigoler tout le monde et sont remplacés par de vraies étiquettes dont bien sûr avant l'apposition nous décodons la teneur;
Retour dans la chambre , et j'attends en regardant la télé, à plusieurs reprises, je demande si j'ai une prémédication, ce à quoi, il paraît qu'il n'ya rien de prescrit, donc on ne m'en donnera pas;
Et puis voilà, c'est mont tour, je descends au bloc et dans l'ascenseur, je suis distraite par les conversations des brancardiers qui parlent de leurs vacances.
Arrivée au bloc, tout le monde me dit bonjour et se présente, je suis très calme, même si l'infirmier est obligé de recommencer la pose de la perf, c'est toujours comme ça avec moi.
L'anesthésiste me demande si j'ai eu une prémédication, à ma réponse négative , elle me précise qu'elle va remédier à ça, puis on me pose un masque en me conseillant d'inspirer régulièrement, ce que je fais somme une élève appliquée. J'ai peut-être inspiré à trois ou quatre reprises, je ne me suis ni senti partir, ni fermer les yeux...
Mais enfin, pourquoi, on me crie dessus , on me dit de réveiller, ah oui, je viens d'être opérée, je sens quelque chose qui me gêne dans la gorge, je suis un peu primaire , je veux l'enlever, on me fait recoucher, on me demande de respirer, ce que je fais et hop, je suis extubée.
Bon, il faut que j'essaie d'avaler, ouf, je peux avaler ma salive, je ne fais pas fausse route, c'est vrai ce qu'il y a sur le forum, c'est comme une très grosse angine, avec un point douloureux et le reste un peu sensibilisé...
On me demande de parler, j'ai dit quelque chose mais je ne sais plus quoi.
Bon, je pense que je me suis rendormie, quand j'entends que c'est l'encombrement et qu'on va me remonter dans mes appartements. Flûte, je suis nauséeuse, et je sens que le moindre battement de cil me ferait tourner la tête. Vite , je préviens l'anesthésiste, elle me remt quelque chose dans la perf...
Je réintègre ma chambre, seule, ma voisine n'est pas revenue....
Les nausées s'estomperont au cours de la journée, par contre , je me sens scotchée à mon lit, et je n'arrive pas à lever la tête.
Le chirugien passe, je suis toujours entre deux sommeils, il a passé une heure de plus( quatre heures au lieu de trois), car le goître était volumineux, et accompagné d'une thyroidite..Bon à première vue, rien de malin, tout part à l'anapath..
Tout l'après-midi, ainsi que le landemain, je suis sous perf avec un redon...
Les anti-douleurs me créent des drôles de sensations....je suis là sans être là..
22 heures. Notre infirmière d'hier, charmante, souriante, j'ai dû rêver ce qui s'est passé hier.
Bien sûr, elles passent toutes les deux ou trois heures et à chaque fois, tension, prise de pouls, thermomètre...

J+1

Déjà, je me sens plus en forme, on m'enlève la perf et le redon, ouf, je me sens plus légère. J'ai des visites, mais j'ai dû mal à parler sans avoir des quintes de toux..

J+2,
C'est la sortie, on me donne ordonnance, arrêt de travail etc... Je rentre à la maison et je suis étonnée que tout se soit passé si vite
J+10
Les fils sont enlevés et je regarde la cicatrice, je la trouve bizarre, il va falloir que je m'habitue.

Maintenant je suis en attente du réglage du dosage, pour l'instant, je suis étonnée, je n'ai pas eu de palpitations juste après l'opération, rien de spécial...si ce n'est que j'ai besoin de 10 heures de sommeil par nuit... et que je prends mon temps pour faire ce que je dois faire.

Je sais que si j'ai besoin de renseignements pour la suite je pourrai poster un message. C'est d'un grand réconfort, comme l'a été la venue sur ce forum qui nous familiarise avec ce moment de notre histoire personnelle.
Merci à Vous.
Campanule
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: campanule récit d'opération
Mademoiselle Mhors ligne
Inscrit le: 21.11.05
Messages: 54
Thyroidectomie totale
féminin
30+
Message:

Message

 (p84908)
Posté le: 03. Juil 2006, 20:54
Répondre en citant

Et bien ça y est, le 29 juin dernier, j'ai eu ma thyroidectomie totale. Mon nodule de presque 5 centimètres s'est envolé avec le reste de ma thryo, et je vais très bien. je n'avais pas de dérèglement hormonal et j'étais en pleine forme avant l'opération, aussi je ne me réjouissais pas vraiment à l'idée de me faire charcuter, mais bon, pas envie non plus de garder un nodule de 5cm, ou même un restant de thyroide sur lequel risquent d'apparaitre des nodules et qui pourrait m'empoisonner la vie.

Je suis rentrée à la Pitié Salpetrière le 28 au soir. Entretien avec des infirmières, mon chirurgien passe me voir, me rassure. Il est vraiment sympathique. Puis vers 20h, je pars prendre ma douche décapente avec mon flacon d'Hibiscrub, mes 4 gants jetables et ma serviette en papier. 30 minutes plus tard, je suis en chemise d'hopital jaune, j'ai pas trop le moral, j'appréhende. Vers 23h je me décide à prendre mon demi petit cachet d'atarax avec mon dernier verre d'eau et je m'endors vers minuit. La nuit est courte.

A 5h15, j'ai les yeux grands ouverts. J'attends patiemment qu'on vienne m'apporter mes gants de toilette et ma serviette en papier pour ma seconde douche décapente. L'infirmière me donne aussi une nouvelle chemise d'hopital, en papier bleu cette fois, et des ptits sacs poubelles chaussons. 6h30 je sors de la douche, et j'ai l'air d'un schtroumpf. Il ne me manque plus que la charlotte en papier bleu ciel et je serai au summum de ma féminité Laughing . Cette idée me fait rigoler, j'essaye de me détendre.
Je passe en première position, mais même jusqu'à 8h, l'attente est longue. Les infirmières me prennent la tension, la température et me donnent un comprimé et demi d'atarax. A 8h, un infirmier vient me chercher pour partir au bloc. Je m'allonge sur le brancard, c'est parti. J'ai peur. Je vois le plafond des couloirs défiler. J'arrive au bloc, l'anesthésiste est là, elle me pose la perf, dénoue ma belle chemise de papier. J'ai l'impression d'être un nouveau né, avec mon petit bracelet d'hopital ou il y a mon nom dessus avec un numéro, nue comme un ver emballée dans les draps. Ca y est on me roule à côté de la table d'opération, je me transvase sur celle ci. Il fait très froid, mais on me donne une couverture chauffante. On me pose des electrodes dans le dos. Puis je respire de l'oxygène dans un masque. Au bout de quelques minutes je suis un peu shootée, je commencé à partir, les produits anesthésiants sont injectés. Je distingue la voix de l'anesthésiste qui me dit "on vous dit à tout à l'heure?" je réponds oui et je glisse dans un profond sommeil.

Quelques heures plus tard, j'ouvre péniblement les yeux, je suis complètement dans les vappes. Une voix féminine m'appelle par mon nom et me demande de faire entendre ma voix. Je dis que oui, ça va, mais j'ai mal, sans trop savoir expliquer où. Je ferme les yeux par intermitance, je n'ai aucune notion du temps. Je distingue vaguement ce qui se dit autour de moi. Finalement, je sens que le brancard sur lequel je suis roule dans les couloirs. Je distingue le numero de ma chambre sur la porte. On me transvase dans mon lit, on me rassure, on me dit qu'on me donne des calmants. Je demande pourquoi je claque des dents comme ça. On me réponds que c'est le contre coup de l'opération dans le bloc ou il fait froid. Mais je suis dans un lit douillet, ça y est je me sens bien, je ferme les yeux.

J'entends quelqu'un rentrer dans la chambre : c'est mon chéri, suivi par mes parents. Je suis si contente de les voir! Je parle normalement, ma voix n'est pas enrouée, même si je dois l'éclaircir par moments. Je passe l'après midi à somnoler, dormir, écouter les conversations autour de moi d'une oreille. J'entends aussi qu'une dame s'installe dans le lit à côté du mien, elle se fait opérer le lendemain. En fin d'après midi, le chirurgien et ses internes me disent que l'opération s'est très bien passée et qu'a priori ça n'a pas l'air méchant, mais qu'il faut attendre les résultats de l'anapath, (comme pour tout le monde). Je suis contente! Le soir vers 19h30, j'ai toujours mal à la nuque et dans le haut du dos, et ma cicatrice tire. J'ai mal quand j'avale ma salive mais c'est supportable. On me donne un bouillon de légumes, une compote et un yaourt. Je prends des toutes petites quantités à la fois cer ça me fait mal quand j'avale. Je mange très lentement. Je demande à me lever pour aller faire pipi, je n'ai pas la tête qui tourne mais je suis hypertendue. Les infirmières m'aident, elles sont adorables. Vers 22h, je m'endors. Je me réveille vers 4h, j'ai mal, l'infirmière de nuit vient me redonner des calmants. Je me rendors jusqu'à 5h30. Le matin, je me sens un peu mieux, même si cette sensation de tiraillement à la cicatrice est assez agaçante. Je masse ma nuque pour détendre mes muscles. On m'enlève la perf, on me donne des gellules de doliprane pour la journée, et mon premier cachet post opératoire de levothyrox!
Je passe la journée au lit, je ne dors pas trop, mon chéri est là, je suis tellement contente que ça soit derrière moi.

La nuit d'après je dors mal. Je suis réveillée de minuit à 2heures du matin et ma nuque me fait mal. J'essaye de trouver ma position et je me rendors jusque vers 5h. Quand je me réveille j'ai un peu la nausée. L'infirmière me donne du primpéran et je me sens vite mieux. Je me lève vers 7h, j'ai le droit de prendre une douche sans mouiller mon pansement. J'apprehende qu'on m'enlève les agraffes mais en même temps j'ai hâte de sortir! A dix heures, l'infirmière vient m'enlever les agraffes. Je m'allonge, elle a l'habitude et fait ça très bien. Je n'ai pas mal, même si la sensation est un peu désagréable. Comme si on m'enlevais une petite croute. Ca picote un peu mais en quelques minutes c'est fini. J'ai mon nouveau pansement, que je dois garder 5 jours.
Je m'habille et me maquille, je suis prête à partir. J'attends la visite des internes qui viennent me dire que mon taux de calcium est bon. Je suis soulagée. Mon homme est là, il vient me chercher. Il est 11h30, le 1er juillet, et on rentre à la maison!

C'était ma première opération et franchement même si on a mal le premier jour, on nous donne ce qu'il faut et la douleur passe vite. Les douleurs à la nuque passent en 2/3 jours. Il faut essayer de se décrisper dès le lendemain de l'opération et essayer de se tenir le plus naturellement possible pour ne pas rester crispé. Les moments les plus difficiles pour moi ont été le moment de s'endormir avant l'opération et le réveil.

Les infirmières, chirurgiens et médecins ont été formidables. Quand j'irai voir le chirurgien début septembre (si mon nodule est bien bénin je ne le revois pas avant) je leur porterai des chocolats ou des petits biscuits maison.

Des ptits conseils de filles que je n'ai pas encore lus ailleurs:
Dans votre sac, emportez des petites lingettes rafraichissantes, ça fait du bien de se passer quelque chose de frais sur le visage et les bras après l'opération.
Ah et les filles, si vos cheveux sont longs et bouclés comme les miens, pensez à bien les nourrir la semaine avant l'opération car les shampoings à l'Hibiscrub ne les arrangent pas. Pensez aussi à emporter un elastique pour attacher vos cheveux.
Après l'opération vous n'aurez peut-être pas beaucoup d'appétit mais vous apprécierez de manger des purées et des choses qui s'avalent facilement, comme un gazpacho bien glacé, de la compote ou une boule de glace à la vanille Razz

Quatre jours après mon opération, je me sens en forme, je fais attention de ne rien soulever de lourd, j'ai fait la sieste les deux jours précedents mais aujourd'hui, je suis vraiment bien, je retrouve l'appétit, retour à la vie normale. Tout s'est passé comme je le pensais, facilement, sans encombres, comme cela se passe dans la plupart des cas en fait! Maintenant j'attends les résultats de l'anapath, mais je suis sereine!
Wink
j'espère que ça permettra aux futur(e)s opéré(e)s de se rassurer un peu! Courage et POSITIVISME Blume
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: Mademoiselle M
chamie
Message:

MessageMerci

 (p84940)
Posté le: 03. Juil 2006, 22:37
Répondre en citant

Si quelqu'un qui passe par là a des infos sur l'homéopathie pour préparer le corps à l'opération, ça m'intéresse. Merci. Il me reste 3 semaines avant le jour J donc je pense qu'il faudrait que je commence maintenant.


Campanule, Mademoiselle M,

merci pour ces récits très clairs et rassurants.
Bon rétablissement à vous deux ! Blume
Précédent   Revenir en haut
imprimer le message de: Invité Merci
Nadia44
Message:

Message

 (p85667)
Posté le: 09. Juil 2006, 13:54
Répondre en citant

Je suis rentrée la veille, je n'avais plus la trouille, pour dormir jai eu le droit à un petit cachet imovane j'ai très bien dormi.
Debout à 5 heures un autre cachet et j'ai encore dormi, l'infirmière m'a apporté ma tenue de soirée toute blanche j'ai été prendre ma douche j'ai croisé une mamy dans le couloir avec aussi sa tenue de soirée et elle avait les fesses à l'air . De retour dans la chambre j'ai pris le cachet j'ai dormi une infirmière est venue me chercher elle m'a mis le bonnet et les magnifiques chaussons qui étaient trop grands je ne me souviens pas de grand chose je sais que j'ai eu une petite larme et je me suis réveillée dans la salle en bas puis dans ma chambre
Je n'ai pas souffert un peu mal pour avaler, j'avais un redon une perf. tout c'est vraiment bien passé
j'ai du mal à écrire car une baisse de calcium et les doigts tous raides comme médoc j'ai du orocal 500 mg autrement si ça s'agrave je retourne à la clinique pour une perf avec du calcium et du levrothyrox 100
Première nuit à été dure toutes les deux heures l'appareil pour la tension ser mettait en route j'avais une pince sur le doigt le redon et la perf. en plus la france à gagnée donc dans les rues les gens chantaient super lorsque l'on vient de se faire opérer
J'avais amené mes perles pour faire un collier mais bon je n'ai rien fait si je me trompe j'ai dormi dormi et encore dormi, j'ai eu de la visite de mes deux fistons mon ex belle fille et mon petit fils et de mes collègues de bureau sympa
Mais ce que me chagrine c'est la raideur que j'ai dans les doigts je suis sur que vous allez me donner des conseils
Autrement lundi un autre prise de sang et mercredi je revois mon chirurgien pour me faire découdre
voilà mon récit qui est tout simple en effet j'ai eu peur pour rien ce n'est pas terrible
Précédent   Revenir en haut
imprimer le message de: Invité
sandrine91hors ligne
Avatar

Inscrit le: 01.07.06
Messages: 232
Cancer papillaire ...
soissons - Aisne
féminin
50+
Message:

Message

 (p86254)
Posté le: 14. Juil 2006, 16:55
Répondre en citant

tout cela me rassure un peu....pour moi qui rentre le 27 et qui passe à la guillotine le 28 au matin !
j'ai hâte d'y être Confused
ton problème de raideur de la main rentrera dans l'ordre avec la normalisatio de ton taux de calcium je pense ... Smile
gros bisous et merci pour ton récit rassurant Wink
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: sandrine91
Nadia44
Message:

Message

 (p86359)
Posté le: 15. Juil 2006, 19:10
Répondre en citant

Sandrine 91 tu n'as aucunes craintes a avoir, je pète le feu bon un peu fatiguée mais c'est vraiment tout moi qui avait si peur. Je suis retournée voir mon chirurgien qui m'a enlevé les plombs qui tenaient le fil et m'a dit que la cicatrice serait belle, et en plus une bonne nouvelle ce n'est pas cancéreux
pour mais mains c'est fini plus de fourmis j'ai en plus de orocal elle m'a prescrit un-alfa pour le calcium et sulfarlem pour la salive car lorsque je mangeais au début ça me conçait comme si je mangeais un aliment très acide
Voilà de mes nouvelles toutes fraiches donc tu vois tu peux y aller en toutes confiances
Précédent   Revenir en haut
imprimer le message de: Invité
Aller à la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8 ... 64, 65, 66  Suivant
Page 6 sur 66
Aller à la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8 ... 64, 65, 66  Suivant
imprimer le sujet: RECITS d'opération
Sujet: 

RECITS d'opération

dans le forum: 

Répondre au sujet RECITS d'opération Cette fonction est uniquement disponible pour les utilisateurs Surveiller les réponses de ce sujet Cette fonction est uniquement disponible pour les utilisateurs
Poster un nouveau sujet: 
 
You cannot post calendar events in this forum
Précédent   Revenir en haut  
Index du Forum Forums Thyroïde Opération RECITS d'opération


'Vivre sans thyroïde' | Home | Plan du site | Contact

Actualiser la barre de navigation     Effacer les cookies déposés par ce forum   |  Passer à la version mobile (beta)


        Designed and powered by  free-Si.de  and  all-Si.de         based  on          Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group     Traduction par : phpBB-fr.com